les actualités

RSS

Une convention collective de 6 ans pour les cols blancs


Sainte-Adèle, le 29 avril 2021 –
La Ville de Sainte-Adèle et son personnel col blanc ont signé le 29 avril une nouvelle convention collective d’une durée de 6 ans. Rétroactive au 1er janvier 2020, elle se terminera le 31 décembre 2025. 

Les négociations se sont déroulées harmonieusement, avec une volonté commune et palpable d’en venir rapidement à une entente. Menées rondement malgré le contexte actuel et les  mesures sanitaires qui ont forcé la tenue de rencontres virtuelles tout au long du processus, les discussions se sont soldées par une convention collective de longue durée qui consolide les liens employeur-employés, en plus d’assurer la stabilité et la qualité des services offerts à la population.                                                

« Nous sommes très heureux du dénouement des négociations et je tiens à remercier toutes les personnes autour de la table qui ont effectué un travail remarquable afin de conclure une entente qui respecte le cadre financier de la ville tout en témoignant notre reconnaissance pour le travail exemplaire réalisé par nos cols blancs », témoigne la mairesse Nadine Brière. « Nous avons la chance de collaborer avec une équipe syndicale qui a à cœur d'offrir les meilleurs services aux citoyens adélois et c’est ce qui fait toute la différence », ajoute-t-elle.

Parmi les faits saillants de cette convention collective qui touche 30 employés permanents et temporaires – soit près de 28 % de l’équipe municipale - mentionnons l’indexation des salaires de 2,25 % à 2,5 % annuellement, davantage de flexibilité au niveau des horaires et des banques de temps, une bonification des REER et un partage du coût des assurances collectives. De plus, la nouvelle convention collective comporte des descriptions de tâches actualisées reflétant plus adéquatement la réalité des employés municipaux. Plusieurs nouveaux articles de la convention contribuent à bonifier les conditions des employés tout en favorisant la rétention du personnel et l’attractivité pour de nouveaux employés.

UN VENT D’OPTMISME

« Cette négociation rapide, en 8 séances, est le résultat bénéfique de 2 ans de rencontres du comité paritaire pour l’assainissement des relations de travail », affirme Chantal Cayer, adjointe administrative et membre du comité de négociations pour la partie syndicale. « Nous nous sommes dotés de mécanismes qui ont permis, autant la partie patronale que syndicale, de s’entendre sur des conditions de travail exceptionnelles et humaines. Nous sommes optimistes pour les années à venir puisque cette nouvelle convention permettra aux employés de concilier le travail et leur vie personnelle, notamment grâce à l’introduction dans la convention collective de clauses permettant l’horaire flexible, le télétravail ainsi qu’une nouvelle banque d’heures cumulatives », conclut madame Cayer.

Mme Karine Lavoie, conseillère syndicale à la FEESP-CSN, se joint aux membres du comité de négociations pour affirmer que cette entente permettra de maintenir de saines relations de travail et un environnement de travail propice à l’épanouissement des travailleuses et des travailleurs de la Ville de Sainte-Adèle.

Rappelons que la Ville de Sainte-Adèle doit également renouveler cette année le contrat de travail de ses employés cols bleus et de ses pompiers. Le fait d’avoir conclu une entente rapidement et dans un mode de collaboration avec le syndicat des cols blancs indique hors de tout doute la volonté commune des parties de poursuivre les bonnes relations de travail et de mettre tout en œuvre pour s’entendre dans une période éprouvante pour tous en raison de la pandémie. 

-30-

Source :

Anouk Deveault

Directrice des communications

(450) 229-2921, poste 1171