les actualités

RSS

Ta mort à moi | David Goudreault


Résumé :

Marie-Maude Pranesh-Lopez est aux prises avec un « trou blanc » qui la pousse à toujours fuir vers l'avant, à tout essayer, ce qui se solde invariablement par une profonde indifférence. Sa mère provoque volontairement des accidents de la route, qui causent des embouteillages. Son père, fervent consommateur de psycho-pop, se livre à la méditation chromatique et adhère à tout ce qui peut favoriser sa croissance personnelle. Dans un récit déconstruit, entrecoupé de pages du journal intime de Marie-Maude, l'auteur explore le thème de la fatalité, en mettant en scène des personnages pour lesquels la rédemption n'arrive pas.

Source : Renaud-Bray

Notes bibliographiques de l’auteur (auteure) :

David Goudreault est romancier, poète et chroniqueur. Travailleur social, diplômé de l'Université de Sherbrooke en 2004, il spécialise sa pratique en intervention auprès des groupes vulnérables, et utilise la littérature en tant qu’outil d’expression et d’émancipation dans les écoles et les centres de détention de la province de Québec, notamment au Nunavik, et en France.  Il  remporte la finale de la Coupe du monde de poésie en juin 2011 à Paris, devenant le premier Québécois à gagner les honneurs à cet événement international. Pour son implication sociale et ses réalisations artistiques, il reçoit la Médaille d'honneur de l'Assemblée nationale du Québec en octobre 2011. David Goudreault est aussi impliqué dans la musique, après la parution des albums indépendants Moins que liens (2009) et ÀpprofonDire (2011), il lance La Faute Au Silence (2014), où l’on retrouve des collaborations avec Grand Corps Malade et l'écrivaine  Kim Thúy. À titre de parolier, il a aussi collaboré avec Luce DufaultLouis-Jean Cormier, Forestare, Florence K et Richard Séguin, entre autres.

Source : Wikipedia

Point de vue de Liratout :

Histoire très actuelle, l’écriture d’une complexité qui exige des efforts de la part du lecteur; il n’y a pas de chronologie dans la succession des chapitres. Ce qui est raconté traduit le regard très dur et noir que porte le personnage principal du livre sur son entourage. Elle est une écrivaine de renom; elle ne réussit pas à s’intégrer à la société, elle vit une détresse; elle est fataliste , tout lui apparaît de façon sombre. Les avis des membres du club sont partagés, la lecture ne laisse personne indifférent.