les actualités

RSS

Robert Lalonde | Le diable en personne


Résumé :
 

L’intrigue commence avec la fuite du héros, un métis étranger en Estrie, le jour même des funérailles de son épouse. De retour du cimetière, la cousine de celle-ci trouve un cahier qu’elle croit avoir été écrit par un écolier. Ce n’est que 25 ans plus tard, qu’elle décidera de le lire. Cette lecture, rapportée çà et là dans le récit, l’amènera à entreprendre une enquête sur cet énigmatique personnage jusqu’en Louisiane ce qui lui permettra de reconstituer le passé du héros.

Source : L’érudit

Notes bibliographiques de l’auteur (auteure) :

Né à Oka en 1947, Robert Lalonde obtient un baccalauréat ès arts au Séminaire de Sainte-Thérèse. Il étudie pendant trois ans au Conservatoire d'art dramatique de Montréal. Dès 1970, il reçoit le premier prix d'interprétation et une bourse d'un an en Europe et aux États-Unis. La Belle Épouvante (1981) remporte le prix Robert-Cliche. Le Petit Aigle à tête blanche (1994), son plus gros succès critique et public, est lauréat du prix du Gouverneur général 1994 et du Prix Jean-Hamelin 1995. Robert Lalonde, surtout connu comme acteur et romancier, est également professeur d'art dramatique.

Source : Wikipédia

Point de vue de Liratout :

C’est une belle histoire qui nous séduit par son écriture et sa poésie; les descriptions de la nature sont magnifiques. On est subjugué par le pouvoir des mots. Les personnages, attachants, sont noyés dans une sorte d’exaltation mythique. Le personnage principal, l’étranger, qui n’a ni passé ni avenir, capte toute notre attention. Le roman a une grande profondeur, exprime comme un mal-être et aborde avec une extrême délicatesse des sujets tabous. Plus qu’une histoire du terroir, elle nous amène dans le monde des comtes et légendes. Liratout a beaucoup aimé et recommande hautement la lecture.