les actualités

RSS

Réouverture du Centre communautaire et hommage à une grande bénévole


Sainte-Adèle, le 25 septembre 2020
– La Ville de Sainte-Adèle a procédé aujourd’hui à la réouverture officielle du Centre communautaire Jean-Baptiste-Rolland (CCJBR), à la suite de travaux de rénovation majeurs réalisés à l’été et l’automne 2019.
 

Subventionnés à hauteur de 60 % par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) – soit pour un montant de 390 000 $ - les travaux ont permis d’effectuer des améliorations majeures et significatives à l’intérieur comme à l’extérieur du bâtiment; une revitalisation des lieux qui était plus que nécessaire et qui fera le bonheur des nombreux usagers qui le fréquentent.

 « Le Centre communautaire Jean-Baptiste-Rolland est vraiment au cœur de notre communauté », explique la mairesse Nadine Brière. « C’est le point de rencontre de nos ainés, de nos jeunes, de nos familles et de nos organismes. Ce centre névralgique est un lieu de partage, d’échanges, d’apprentissage, d’entraide et de soutien pour toute notre population », ajoute-t-elle. « La revitalisation du bâtiment était donc une priorité pour la Ville de Sainte-Adèle et l’aide financière importante accordée par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation profitera à toute la communauté adéloise. »

Plusieurs correctifs ont été apportés à la structure, des mises aux normes ont été effectuées, des améliorations locatives ont été réalisées et surtout, la façade et les espaces intérieurs ont été bonifiés afin de rendre ce lieu de rencontre plus accueillant, plus chaleureux et mieux adapté aux besoins des utilisateurs.

Hommage mérité pour Madame Cécile Paradis

Des espaces importants ont été personnalisés et arborent désormais une couleur bien locale, tout en reflétant la clientèle du centre communautaire.

Ainsi, la salle principale portera désormais le nom d’une grande bénévole de Sainte-Adèle, Madame Cécile Paradis, fondatrice il y a 40 de l’Entraide Bénévole des Pays-d’en-Haut, et grande défenderesse des droits des plus démunis de la société.

Depuis 4 décennies, Mme Paradis travaille avec dévouement pour le bien de la collectivité et la liste de ses réalisations est sans fin. Fondation de l’Entraide, mise sur pied des Santés amicales, accueil et réceptionniste à l’Entraide, aide-cuisinière à la popote roulante, bénévole pour Héma-Québec, membre de différents comités et participante active lors de nombreux événements de levée de fonds; l’implication de Mme Paradis est admirable et n’a pas de limite!

C’est avec une grande fierté que la mairesse, les membres du conseil et l’ensemble de l’équipe du Service de loisirs, de la culture et de la vie communautaire lui ont dévoilé la salle Cécile Paradis.

La mairesse a également profité de l’occasion pour remettre à Mme Paradis la médaille du souverain pour les bénévoles, qui lui a été décernée par la Gouverneure générale du Canada. La Médaille du souverain reconnaît les réalisations bénévoles exceptionnelles de Canadiennes et de Canadiens de partout au pays et rend hommage au dévouement et à l’engagement des bénévoles qui incarnent notre nation bienveillante.

Des jeunes qui laissent leur trace

Le hall d’entrée sera particulièrement accueillant pour les visiteurs du CCJBR, puisqu’il arbore désormais une magnifique murale réalisée par de jeunes artistes de l’organisme Carrefour jeunesse-emploi des Pays-d’en-Haut. Sous la supervision de l’artiste multidisciplinaire Nathalie Morel, quatre jeunes créateurs ont mis leur talent et leur imagination à profit afin de peindre le magnifique tryptique Passion sauvage, une œuvre aux couleurs vives grâce à laquelle les jeunes artistes souhaitent apporter dépaysement et énergie aux citoyens de Sainte-Adèle. Ce projet d’implication sociale du Carrefour jeunesse-emploi des Pays-d’en-Haut a été rendu possible grâce au soutien financier du Secrétariat à la jeunesse et de la Ville de Sainte-Adèle.

L’histoire du centre communautaire Jean-Baptiste-Rolland

Rappelons que le centre communautaire Jean-Baptiste-Rolland, initialement construit en 1940 par la compagnie La Rolland et utilisé comme centre de loisirs pour ses employés, abrite aujourd’hui les bureaux du Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire de la Ville de Sainte-Adèle. Il accueille également plusieurs organismes bénévoles ainsi que plusieurs visiteurs dans le cadre des cours et ateliers offerts par la Ville. Les locaux ont également abrité, à une certaine époque, le service de Police de Mont-Rolland, le Musée Alary et la bibliothèque de Mont-Rolland.

Citations :

« Il est essentiel pour notre gouvernement d’offrir des infrastructures municipales à la hauteur des besoins des Québécoises et des Québécois. Je suis certaine que ce nouveau centre communautaire aura des retombées positives autant pour la ville que pour les citoyens. Je suis fière que nous puissions ainsi contribuer au dynamisme de Sainte-Adèle. »

Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation

« L’investissement annoncé aujourd’hui représente une très bonne nouvelle pour les Adéloises et Adélois. Le centre communautaire, moderne et accueillant, saura répondre aux besoins de la collectivité tout en assurant la bonification de l’offre communautaire et culturelle. Par le fait même, la qualité de vie des citoyennes et des citoyens en sera améliorée. »

Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie, ministre de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration et députée de Bertrand.
 

« Je tiens à remercier celles et ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à faire de ce projet une réalité pour les résidents de Sainte-Adèle. Nos citoyens pourront ainsi profiter du nouveau centre communautaire pour se réunir dans un lieu accueillant et sécuritaire. »

Sylvie D’Amours, ministre responsable de la région des Laurentides 

À propos du Carrefour jeunesse-emploi des Pays-d’en-Haut

La mission du Carrefour jeunesse-emploi des Pays-d’en-Haut est d’accueillir et d’accompagner les jeunes âgés de 15 à 35 ans de son territoire afin de favoriser l’émergence de leur plein potentiel et leur mise en action. Ses services et activités visent le développement de leur autonomie personnelle, sociale, économique et professionnelle.

 

-30- 

Source :

Anouk Deveault
Coordonnatrice aux communications
(450) 229-2921, poste 1171