les actualités

RSS

Margaret Atwood | La servante écarlate


Résumé :

Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d’esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred, « servante écarlate » parmi d’autres, à qui l’on a ôté jusqu’à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de son épouse. Le soir, en regagnant sa chambre à l’austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler… En rejoignant un réseau secret, elle va tout tenter pour recouvrer sa liberté. Devenu un classique de la littérature anglophone, ce roman, qui n’est pas sans évoquer le 1984 de George Orwell, décrit un quotidien glaçant qui n’a jamais semblé aussi proche, nous rappelant combien fragiles sont nos libertés.

Source : Robert Laffont

Notes bibliographiques de l’auteure:

Margaret Eleanor Atwood, née le 18 novembre 1939 à Ottawa, est une romancière, poétesse et critique littéraire canadienne. Elle commence à écrire à l’âge de 16 ans. Après des études en arts, philosophie et français, elle obtient une maîtrise en littérature anglaise avant de prolonger ses études quatre ans à l’Université Harvard. Elle enseigne dans plusieurs universités canadiennes et à celle de New York. Elle publie une quarantaine d’œuvres dont Captive, la Femme Comestible et Le Tueur Aveugle pour laquelle elle reçoit le Booker-Prize. La Servante écarlate est sans doute la publication qui lui donne le plus de notoriété pour laquelle elle reçoit le prix Arthur-C.-Clarke; on en a fait un film et une série télévisée.

Source : Wikipedia

Point de vue de Liratout : 

La majorité des membres de Liratout sont ambivalents devant cette œuvre. Plusieurs n’ont pas été interpellés par la forme dystopique.  Y est décrit un quotidien glaçant. L’histoire est prenante même fascinante. La lecture est difficile, l’écriture est excellente, très détaillée et disciplinée. Le livre est à propos dans le climat d’anxiété que nous vivons actuellement. Margaret Atwood a une grande capacité d’anticipation. L’auteure porte un regard qui donne froid dans le dos, ce qu’elle décrit est très dur, asservissement, perte de liberté, méfiance, cruauté. Margaret Artwood est une grande romancière. Liratout recommande la lecture de ses œuvres.