les actualités

RSS

Inauguration du Parc Freeride 40/80


Le lundi 20 juin, les bénévoles de Plein-air Sainte-Adèle (PASA) ont procédé à l’ouverture officielle d’un parc nouveau genre destiné à la pratique du freeride. Situé sur le terrain des pentes 40/80, propriété de la Ville de Sainte-Adèle, le parc Freeride 40/80 offre désormais un cadre idéal pour la pratique d’une discipline en constante progression.

L’évènement, qui s’est déroulé en présence de Robert Milot, maire de la Ville de Sainte-Adèle, ainsi que du préfet suppléant de la MRC des Pays-d’en-Haut. M. André Genest, et de Nadine Brière, conseillère à la Ville de Sainte-Adèle et responsable de ce dossier pour la municipalité, a également rassemblé plusieurs bénévoles de l’organisme PASA, ainsi que de nombreux cyclistes qui se languissaient de pouvoir dévaler les pistes de ce parc qui s’adresse aux amateurs de vélo de montagne.

Un attrait régional unique en son genre

Initié par les bénévoles de PASA, le parc Freeride 40/80 propose un endroit adapté pour la pratique du freeride, un sport autrefois associé à des expériences hors piste mais se pratiquant aujourd’hui dans des sites bien aménagés. Le projet a pu se concrétiser grâce au support financier de trois partenaires; soit la Ville de Sainte-Adèle (9 000 $), la MRC des Pays-d’en-Haut (9 000 $) et Mountain Equipment Coop (MEC- 15 000 $).

Le parc offre deux pistes de type flowtrack, l’une de niveau intermédiaire et l’autre de niveau plus avancé. La première est exempte d’obstacles difficiles et s’étend du sommet à la base avec un sentier d’une longueur d’un kilomètre. La seconde totalise 750 mètres et est destinée aux experts. La piste comporte des sauts, des «drop» et des «gap», en plus de présenter divers obstacles. Ce réseau de pistes propose donc différents coefficients de difficulté qui permettront aux cyclistes de progresser et de développer leurs habiletés. Le parc offre aussi un sentier réservé à l’ascension de la montagne, de même qu’un  pont aménagé au croisement des pistes afin d’éviter les collisions entre les usagers. Aucune remontée mécanique n’est nécessaire puisque les cyclistes remontent les pentes à l’aide de leur vélo, ajoutant ainsi à l’effort et au défi de cette discipline, qui conjugue la technique à l’endurance musculaire et cardiovasculaire. Il est également interdit de faire des navettes (aller-retour) en véhicule sur la rue pour remonter les vélos, sous peine d’amende.

Selon Benoit Gauthier, responsable du comité vélo de montagne à PASA : « Ce nouveau réseau de pistes complète admirablement l’offre de vélo de montagne de la région. Avec le réseau actuel de cross-country déjà offert au Chantecler, les cyclistes auront accès à une grande diversité de pistes qui permettront de faire de Sainte-Adèle la destination vélo de montagne par excellence dans la région. »

L’aménagement de ce nouveau parc permet par ailleurs la revitalisation du 40/80, d’abord reconnu comme l’un des plus anciens centres de ski alpin au pays. Le 40/80 avait amorcé ses opérations en 1938 et la Ville de Sainte-Adèle était, depuis sa fermeture en 2008, en quête d’une nouvelle vocation pour le site.

Bénévoles dévoués

Le maire de Sainte-Adèle Robert Milot a profité de l’occasion pour mettre en lumière l’immense contribution des nombreux bénévoles de Plein-Air Sainte-Adèle qui, année après année, effectuent consciencieusement le travail d’entretien et de balisage des sentiers de vélo de montagne et des pistes du réseau de sentiers, en plus de contribuer activement à la cartographie des différentes sentiers. Rappelons que PASA est un organisme à but non lucratif (OBNL), financé par la Ville de Sainte-Adèle, qui compte plus de 500 membres.

On peut obtenir plus d’information sur le parc Freeride 40/80  en consultant le http://pleinairsteadele.com/velo-4080/