les actualités

RSS

Début imminent des travaux à l’hôtel le Chantecler


Une page d’histoire se tourne à Sainte-Adèle
 

Sainte-Adèle, le 30 novembre 2020 – C’est une page importante de l’histoire adéloise qui se tourne alors que le propriétaire de l’hôtel le Chantecler s’apprête à entamer des travaux de démolition partielle et de rénovation de l’édifice construit en 1938.

En effet, les permis requis pour cette première étape de transformation de l’édifice ont été émis par la Ville de Sainte-Adèle la semaine dernière, permettant ainsi le début des travaux. « C’est un moment très émouvant pour plusieurs Adélois, moi la première », témoigne la mairesse Nadine Brière, qui a elle-même travaillé à l’hôtel dans sa jeunesse et vécu les belles années de ce qui fut sans conteste un fleuron de l'hôtellerie au Québec. « Cependant, puisque le projet respecte en tout point la règlementation municipale et le zonage, la Ville ne pouvait aucunement s’interposer et freiner cette démarche qui, au final, revitalisera de façon significative l’industrie touristique de Sainte-Adèle », poursuit la mairesse, le regard tourné vers l’avenir.

Fermé depuis 2018, l’hôtel avait depuis longtemps besoin de rénovations majeures pour correspondre aux goûts d'une clientèle exigeante qui a vu bien mieux ailleurs, alors que des complexes hôteliers beaucoup plus modernes et adaptés à ce que recherchent les touristes et villégiateurs se sont multipliés dans les Laurentides, notamment à Mont Tremblant.

La Ville aurait souhaité que l’hôtel soit reconnu comme bâtiment patrimonial mais, à la suite de son analyse, le comité du patrimoine n’a pas retenu la bâtisse, malgré son attrait exceptionnel, autant d’un point de vue architectural qu’historique, en raison des nombreuses transformations subies au fil des ans et des rénovations requises pour remettre le bâtiment en état.

Un projet en 2 temps

Le projet du Chantecler sera déployé en deux phases distinctes. La première phase, d’une valeur évaluée à 30 M $, consiste à convertir l’hôtel en résidence pour personnes retraitées multiservice, le Lux Gouverneur. Pour ce faire, l’entrepreneur prévoit démolir environ le tiers de l’hôtel – la section administrative et le coin-terrasse - et rénover la partie préservée, notamment en apposant un nouveau revêtement. Ce faisant, le propriétaire assurera la pérennité d’une partie du bâtiment historique et préservera un symbole important du patrimoine bâti adélois. 

Lors d’une éventuelle phase II, le propriétaire procédera à un important développement domiciliaire qui s’étendra sur les montagnes 1 à 4. Ici également, aucune modification de règlement ou de zonage n’est requise. Au final, ce projet d’envergure qui devrait se réaliser sur plusieurs années, représente un investissement de 350 M $ et générera des retombées économiques et touristiques importantes pour la Ville de Sainte-Adèle.